. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » 2019 » Semaine des frontières béninoises, 6ème édition : Consultations médicales (...)

Semaine des frontières béninoises, 6ème édition : Consultations médicales foraines à Bassila, à Ouaké et aux environs

D 14 juin 2019     H 15:16     A Le Webmestre     C 0 messages


agrandir

Semaine des frontières béninoises,

6ème édition

Consultations médicales foraines à Bassila et à Ouaké environs

L’ABeGIEF résolument engagée à apporter la santé aux populations frontalières.

La 6ème édition de la semaine des frontières béninoises se poursuit avec grand enthousiasme. Après l’inauguration de la base des forces de défense et des infrastructures agropastorales à Malanville, les populations transfrontalières de Ouaké ont reçu un contingent de médecins pour des soins de qualité gratuits. Le lancement de ces consultations a eu lieu à l’école primaire publique de Kassoua Zongo à Ouaké en présence du Préfet du département de la Donga, BIAO AÏNIN Soulémane Eliassou accompagné du DG ABeGIEF, Dr Ayité Marcel Baglo, du maire de Ouaké, Mathurin Tomtokoum, des professeurs Angèle Kouwanou et Émilie Padonou de la Société Béninoise de la médecine interne (SOBEMI).

Le maire de Ouaké, Mathurin Tomtokoum, d’abord remercié l’ABeGIEF pour l’initiative offerte aux populations de recevoir des soins de qualité par les spécialistes et de façon gratuite. Quant au professeur Angèle Kouwanou, elle s’est réjoui du partenariat entre la SOBEMI et ABeGIEF depuis six ans. Elle a rassuré que les soins sont gratuits et de qualité à l’endroit des populations. Le DG ABeGIEF, Dr Ayité Marcel Baglo a tenu à rappeler que pour lui, la gestion des frontières passe par le bien-être des populations frontalières entre autres leur bonne santé. Le Préfet Eliassou Biao Aïnin n’a pas manqué le Gouvernement à travers le l’ABeGIEF et son Dg pour tout ce qui se fait en matière de gestion des frontières. Il se réjouit par ailleurs de l’opportunité de ces consultations médicales foraines. Il a confié que cela fait 5 mois qu’il tente de rencontrer un médecin spécialiste à Cotonou en vain mais et compte saisir l’opportunité pour se faire examiner dans son département. A l’issue de la première journée à Ouaké, 350 patients ont été consultés et ont bénéficié des soins gratuits et des médicaments. C’est une satisfaction totale pour les autorités et pour les populations.

Il faut retenir que 1574 personnes adultes ont bénéficié de ces soins gratuits à Akaradè (Bassila) du 10 au 12 juin passé. Environ 150 enfants ont été déparasités.

Portfolio