. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » 2015 » Enfin le village d’Ogamoin récupéré !

Enfin le village d’Ogamoin récupéré !

mercredi 04 Mars 2015

D 4 mars 2015     H 20:54     A Le Webmaster     C 0 messages


agrandir

Le mercredi 04 mars dernier, une forte délégation composée du Préfet de l’Alibri et du Borgou, Mme KORA PONOU Salamatou, du DG/ABeGIEF, Dr BAGLO Ayité Marcel, du Haut Commandement Militaire desdits départements et des Autorités locales des Communes de Pèrèrè et de Nikki s’est rendue à Ogamoin dans le cadre des préparatifs de la mise prise en main effective la localité. Cette mission fait suite à un processus de négociation pour la rétrocession des 07 localités frontalières longtemps administrées par les autorités nigérianes.

En effet, les travaux du Sous-Comité Technique sur la Délimitation de la frontière entre la République du Bénin et la République Fédérale du Nigéria ont montré que sept (07) villages : Ogamoin, Sinagourou, Guidan Kada, Mafouta, Naffa, Wassaré et Tounga Issa reviennent au Bénin et trois (03) : Gorogao, Sabassi et Gbessaré appartiennent au Nigéria. Mais force est de constater que depuis décembre 1999, les autorités nigérianes ont maintenu leur administration sur les sept (07) villages qui devraient être rétrocédés au Bénin.

Ce n’est qu’à partir de 2012, grâce à la persévérance de l’Agence Béninoise de Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers, que ces villages commencé par être libérés par le Nigéria. C’est le cas en 2012, de Sinagourou et de Naffa, village de l’arrondissement de Tasso, Commune de Nikki, en 2014 de Mafouta, Wassaré, Tounga Issa et Guidan Kada dans la Commune de Ségbana et du village d’Ogamoin en 2015 dont l’acte officiel de rétrocession a été signé le 26 février.

La descente de la délégation dans ce village une semaine après la remise de l’acte du 25 février 2015 notifiant la souveraineté du Bénin avait pour objectif de rassurer les populations sur leur appartenance au Bénin d’une part et prendre les dispositions nécessaires pour marquer la présence de l’Etat d’autre part. Dans son discours, le DG/ABeGIEF a tenue à les rassurer de la prise en compte de leurs besoins en infrastructures sociocommunautaires. Par ailleurs, Marcel BAGLO a invité les populations à une bonne cohabitation dans le respect des principes de la coopération transfrontalières. Pour finir, le Préfet a annoncé le retour de la délégation dans les jours à venir en vue d’hisser pour la première fois de l’histoire, le drapeau béninois.
Vivement ce jour !